[Test] LES ROYAUMES D’AMALUR : RECKONING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Test] LES ROYAUMES D’AMALUR : RECKONING

Message par the-poussin le Ven 4 Mai - 15:07

Après les sorties des différents RPG blockbusters tels Deus Ex et surtout Skyrim, Electronics Arts et Big Huges Games se lancent également à l’assaut du RPG avec Les Royaumes d’Amalur : Reckoning. Pas trop fan du genre mais n’ayant rien d’autre à me mettre sous la dent, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure. Voici donc mon avis sur la bête.



Vous débutez votre histoire….mort. Réveillé au milieu de cadavres, vous reprenez vie on ne sait encore par quel miracle. En fait, vous découvrez rapidement que votre résurrection n’est due qu’aux recherches sur le Puits des Âmes d’un petit gnome dénommé Fomorous Hugues qui a enfin réussi son expérience de faire renaitre les soldats afin de combattre les hordes de l’ignoble Gadflow. Bref, çà va castagner fort dès le début de votre quête, et ce n’est pas pour me déplaire.



Très vite, il vous faudra élaborer votre personnage : choix de la race (humain, viking, elfe ou elfe noir), choix de la corpulence et des différents traits physiques (chevelure, yeux, couleur de la peau, etc…) et le choix de votre divinité. Concernant ce passage, les choix sont assez nombreux sans être non plus pléthoriques. Une fois cela réalisé, c’est parti mon kiki pour tuer du méchant !



Car la grosse particularité frappante de ce MMORPG est la facilité avec laquelle vous pouvez atomiser vos adversaires. Bien évidemment, vous aurez la possibilité de glaner de nombreuses armes traditionnelles (épées, masses, arcs, couteau suisse), mais vous pourrez, et devrez, utiliser des pouvoirs magiques, le tout avec une facilité déconcertante. Les touches sont facilement repérables et utilisables, et vous enchainerez sans difficulté les combats victorieux. Seule la taille de votre besace vous limitera dans la récupération des nombreux éléments collectables tout au long de votre quête. Et des trucs à ramasser, il y en a ! Entre les armes, les potions, les éléments d’armures des différentes classes, etc etc, vous ne saurez plus trop quoi en faire. Ah si, les vendre ?



Une fois les grosses bébêtes tuées, vous gagnerez différents éléments : de l’or tout d’abord, mais également différents points d’expérience à répartir comme bon vous semble. Il vous faudra choisir où répartir vos points dans les différentes capacités de votre race (furtivité, alchimie, persuasion, armes à deux mains, crochetage, etc…). Ensuite, il vous faudra répartir 3 points dans une spécialité vous débloquant ainsi des capacités spécifiques à vos armes ou à la magie (puissance, finesse ou sorcellerie). Et enfin, il vous faudra choisir votre destinée, à savoir garder celle choisie à l’origine ou bien en changer. Assez complexe à comprendre au démarrage pour un néophyte comme moi, il vous sera néanmoins possible de tout reprendre à zéro et de re-distribuer complètement vos points, moyennant un peu d’or.



Afin d’améliorer vos armes et potions, de nombreuses boutiques et ateliers parsèment la carte. Vous pourrez alors réparer vos armures ou en créer de nouvelles, acheter des potions magiques ou encore vous essayer à vos talents d’alchimiste. Même si cela reste un plus, l’utilité de ces fonctions demeure limitée et peu efficace. Rien de tel que les armes ou armures ramassées sur les corps de vos ennemis.



Mais un bon RPG, tel que je l’avais découvert avec Skyrim, se doit d’avoir une carte immense. Celle présente dans Reckoning est certes immense, mais pas autant que je l’aurais imaginé. Déjà plus petite que celle de Skyrim, une des particularités est qu’il vous sera impossible de prendre des raccourcis pour aller d’une zone à l’autre. Vous devrez passer par des « couloirs » vous menant ainsi à la zone suivante. Un détail, certes, mais que j’avais apprécié afin de gagner un peu de temps. Les décors sont par contre somptueux et variés, passant d’un univers sombre et glauque à un univers flamboyant et coloré à souhait. Seul le clipping omniprésent laisse un peu à désirer. Vous aurez bien entendu la possibilité de rejoindre une zone déjà découverte par un simple clic, afin de vendre le contenu de votre besace et de faire vos emplettes plus rapidement.



Lors de vos déplacements, la caméra aura un peu de mal à vous obéir au doigt et à l’œil. Heureusement, lors des combats, celle-ci prend un peu de hauteur afin de mieux appréhender vos ennemis. Il n’en reste pas moins que cela devient vite énervant, surtout dans les endroits exigus.

La bande son est tout bonnement excellente, et vous fera passer la longueur des dialogues souvent inutiles. Les multiples choix de réponses n’auront pas de véritables incidences sur les faits, et n’auront que pour but de vous assigner de nouvelles quêtes. Ces dernières sont très nombreuses, et même s’il vous faudra compter une vingtaine d’heure afin de venir à bout de la quête principale, la durée de vie du jeu en devient tout simplement gigantesque grâce à celles-ci.



Pour conclure, Reckoning fût, alors que ce n’est pas mon genre de jeu privilégié, une excellente surprise. La prise en main est rapide, les graphismes sont beaux, la bande son excellente, le doublage en français de qualité et la durée de vie fort longue. Seul la gestion de l’inventaire, la compréhension de la répartition des points d’expérience et ce fichu clipping sont à noter en points négatifs. Si vous avez déjà joué à Skyrim, vous noterez de fortes ressemblances, mais malgré cela, le jeu en vaut largement le coup.

_________________
avatar
the-poussin
Administrateur

Age : 46
Localisation : Noiseau

http://www.jvtest.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum